Créer un compte | S'identifier
Comment Croissent les Chrétiens ? (Jérémie 36 : 1-32 ; 2 Pierre 1)
 

ÉPOQUE : 606 av. J. C.
LIEU : Jérusalem.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Lisez régulièrement et avec ferveur, la Parole de Dieu pour que votre vie Spirituelle puisse croître et s’enrichir.

    TEXTE D’OR : « Désirez comme des enfants nouveaunés, le lait spirituel et pur afin que par Lui vous croissiez pour le salut ». (1Pierre 2-2).
 
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Jérémie 36 : 1-3; 22-31.
Mardi – 2 Pierre 1 : 1-21.
Mercredi – 2 Pierre 2 : 1-8.
    Jeudi – 2 Pierre 2 : 9-16.
Vendredi – 2 Pierre 2 17-22.
Samedi – 2 Pierre 3 :1:9.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER

(2 Pierre 1 : 1-8, 15-21)

1. LA PUISSANCE DE LA PAROLE DE DIEU.
2 Pierre 1 : 1-4

A. Elle se manifeste en l’Apôtre Pierre
. Il y a toujours dans la parole de Dieu une puissance capable de transformer la vie d’un homme. Pierre en témoigne Au début de son épître il rappelle les deux noms sous lesquels il était connu. « Simon » est le nom qui représente la vie qu’il avait vécue autrefois. En tant que Simon, il était faible. Sa vie comportait « des hauts et des bas ». C’est au faible Simon que Jésus, après sa résurrection dit « Simon, m’aimes-tu ? » quand cette question eut été posée trois fois alors, il baissa la tête et dit : « Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je l’aime ». C’est un peu comme s’il avait dit « Seigneur, tu sais ce que je ne sais pas moi-même, je pensais pouvoir être assez fort pour demeurer debout devant le danger, pour être franc même si la vérité entraînait la mort. Je réalise maintenant que je ne me connais pas moi-même, que je ne suis que Simon ». Mais, grâces soient rendues à Jésus qui est capable de changer Simon en Pierre. Jean 1 : 42. Pierre ou Céphas signifie pierre ou roc. Christ, Parole vivante, agissant par le moyen de la Parole écrite transforme encore les hommes de nos jours. Pensez aux personnes de votre connaissance qui ont été sauvées et transformées à la lecture de la Parole de Dieu.

B. La parole apporte la bénédiction. L’expression « que La grâce et La paix vous soient multipliées » est une très ancienne salutation. C’est plus qu’une salutation parce que Pierre spécifie que cette grâce et cette paix soient accordées « par la connaissance de Dieu et de Jésus ». Plus vous lirez la Parole de Pieu et plus vous avez le désir d’en savoir plus long en ce qui concerne notre Seigneur. Et plus vous connaissez Dieu et Jésus, plus la grâce et la paix remplissent votre vie. La grâce et la paix viennent de Dieu et elles se déversent au travers de, la Parole depuis votre intelligence jusqu’à votre coeur. La grâce pour rester loyal, pour infliger une défaite à la nature charnelle et pour croître afin de vous élever vers Christ, se trouve dans les Écritures. La paix pour résister au poids des soucis matériels, à la tentation, à l’irritation se trouve encore dans la Parole de Dieu. Comme il est alors nécessaire de la lire. Dans ces jours d’obscurité nous avons besoin d’hommes et de femmes qui sont fortifiés par la grâce et la paix.

C. La parole de Dieu communique la nature divine. Chaque enfant de Dieu a le désir légitime de ressembler à Jésus Christ. La méthode qui nous permet de devenir participants à la nature divine de notre Seigneur est dans Sa Parole. Pour arriver à cette fin, il nous a fait « Les plus grandes et les plus précieuses promesses ». Pierre emploie des expressions vraiment extraordinaires pour nous dire combien est merveilleuse la Parole de notre Seigneur. « Les plus grandes et les plus précieuses promesses » est la traduction d’un superlatif grec absolu; l’expression signifie qu’on ne saurait rien trouver de plus précieux.

Dans 2 corinthiens 3 : 18, l’apôtre Paul dit à quel point la Parole de Dieu transforme un croyant « vous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, L’Esprit ». C’est par la Parole de Dieu que nous voyons toute la perfection de notre Seigneur et toutes nos imperfections. Mais par la puissance de cette même Parole et par la prière née de l’Esprit, nous sommes transformés en l’image de Jésus. Réellement, la Parole de Dieu a le pouvoir de nous, communiquer la nature divine.

2. PROGRÈS DANS LA PAROLE DE DIEU.

A. Croissance dans la Connaissance. Après avoir montré quelles étaient la base et la signification de l’expression « croître » pris au sens spirituel, l’apôtre Pierre va montrer de quelle nature est cette croissance et comment elle se développe.
C’est sur sept points pris comme base que nous pouvons asseoir les fondations larges, solides et profondes de notre foi.

Remarquez bien le texte « faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu (2 Pierre 1 : 5). Et cela signifie que la vertu renforce la puissance de la foi.

LA VERTU ne doit pas seulement s’entendre au sens restreint de chasteté. Elle signifie également virilité chrétienne et courage. Pierre en employant cette expression dit en réalité « ajoutez à votre foi la virilité et le courage nécessaire pour vivre la vie que le Seigneur voudrait que vous viviez ».
En d’autres termes : Soyez un homme ! Tenez ferme pour ce qui est juste et vrai. Ne soyez ni un poltron ni un faible.

   

LA SCIENCE ou la connaissance doit s’ajouter au courage. Le courage téméraire et irréfléchi seul ne peut glorifier Dieu. C’est la connaissance enflammée par la conviction et le courage qui glorifie davantage Dieu.

LA TEMPÉRANCE signifie ici le contrôle de soi-même. Il ne s’agit pas seulement de la tempérance limitée à l’abstinence de boissons alcooliques mais de la tempérance prise dans un sens élargi au contrôle et à la maîtrise de tous les appétits physiques, des désirs, des habitudes. L’homme qui se met sous la direction de Dieu doit tenir lui-même en bride ses pensées, son langage, sa conduite.

LA PATIENCE découle de la tempérance, de la connaissance et du courage. La patience c’est la qualité qui permet au chrétien de rester dans la vérité face à l’opposition qu’elle vienne de l’intérieur ou de l’extérieur et de ne jamais s’irriter. Le chrétien qui ajoute la patience à la foi ne sera pas immédiatement découragé quand son chemin se jonchera de pierres ; il demeurera ferme et dans le droit chemin jusqu’à la victoire. Au moyen de la connaissance, il a le courage et assez de maîtrise de soi pour faire la volonté du Seigneur.

LA PIÈTE complète le sens de la patience dont nous venons de parler et qui n’est pas seulement une certaine endurance. La piété est la détermination de faire et de dire ce qui peut ajouter à la gloire de Dieu. A cette fin, le chrétien doit avoir la patience d’accepter les injures et les insultes. Comme Moïse, il doit endurer tout comme s’il voyait Celui qui est invisible. Comme Christ, il doit être prêt à supporter la croix et être capable de mépriser la honte.

L’AMOUR FRATERNEL c’est à dire l’affection pour nos frères en Christ et cela même parce qu’ils sont nos frères « Quiconque croit que Jésus est le Christ est né de Dieu ; et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né en lui. (1 Jean 5:1). Et sans ménagements l’apôtre Jean ajoute
« Si quelqu’un dit : j’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? (1 Jean 4 : 20). Ce raisonnement est d’une irrésistible logique. Faire profession d’aimer Dieu et en même temps haïr son frère est un non-sens.

LA CHARITÉ signifie aussi amour, amour pour Christ, pour ses frères en la foi, pour le monde entier. Jésus a dit que l’amour de ses frères était une preuve que l’on était son disciple. (Jean 13 : 35). Mais le seul amour qui satisfait Dieu et même le monde par sa réalité c’est celui qui est déversé dans les coeurs par le Saint-Esprit (Romains 5 : 5).
Ces sept grâces marquent la plénitude de la maturité spirituelle et de la croissance que Dieu désire voir en chaque chrétien. Toutes sont enracinées dans la foi et nulle ne demeure seule. Chacune d’entre elles aide au développement de la suivante. La patience recherche et le développement de ces grâces assurent la possibilité de rester debout, procurent des dons spirituels et ouvrent l’entrée du Royaume de notre Seigneur (2 Pierre 1 : 8-11).

3. LA PROPHÉTIE, PREUVE DE L’AUTHENTICITE DE LA PAROLE DE DIEU.

Pierre conclut ce premier chapitre en démontrant la puissante autorité de la Parole de Dieu. La prophétie est la preuve la plus frappante de l’exactitude des écritures. La Bible est un livre de prophéties. Plus des deux tiers de son contenu traitent de ce sujet. Là prophétie est l’histoire dévoilée d’avance. L’histoire devient alors le déploiement de l’histoire de Dieu. Chaque prophétie accomplie témoigne de manière absolue de la sagesse et la souveraineté de Dieu.

Le point principal de l’appel de Pierre semble être celui-ci « Quand j’étais sur la montagne de la transfiguration avec Jésus et les autres disciples, j’ai entendu la voix de Dieu. Cette expérience fut décisive pour moi. Je connus alors avec certitude que Christ était le Messie, que le royaume de Dieu s’établirait sur la terre et que suivre le Seigneur était la seule voix du salut. Mais vous pouvez entendre la voix de Dieu sans aller sur montagne de la Transfiguration. La Parole de Dieu est la voix de Dieu. Ses instructions à notre égard y sont clairement exprimées. Tout ce dont vous avez besoin pour le développement de votre vie chrétienne est renfermé dans ce livre. Vous pourrez y découvrir à la fois votre propre image et celle de votre Seigneur. Croyez tout ce que la Bible enseigne à votre propre sujet et en ce qui concerne Christ. Que par ce livre votre foi devienne agissante et vivante ! ». Recherchons avec persévérance ces fruits que nous énumère l’apôtre Pierre et nous vivrons alors une vie riche et forte de la puissance du Seigneur.