Créer un compte | S'identifier
Le Déluge (Texte du Cours : Genèse 6 : 1 à 7 : 24 )

ÉPOQUE : De 2348 avant J.C à 2347 avant J.C.
LIEU : Probablement dans la région du Mont Ararat où l’arche se posa.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Dieu procure le moyen de se préserver du jugement mais seulement à ceux qui acceptent ses divines conditions.

    TEXTE D’OR : « Noé exécuta tout ce que l’Éternel Lui avait ordonné » Genèse 7 : 5
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Genèse 6 : 5-8; 13-14; 7 : 11-16.
Mardi – Genèse 6 : 15-22.
Mercredi – Genèse 7 : 1-10.

    Jeudi – Genèse 7 : 17-24.
Vendredi – Job 22 : 13-21.
Samedi – Luc 17 : 20-27.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER

( Genèse 6 : 5-8, 13-14 )

I – Le discernement de Dieu.

Traits caractéristiques de la Génération.
Lisez Genèse 6 : 1-7 et 7 : 1. Essayez d’expliquer comment il se fit qu’il n’y avait plus avant le déluge qu’une seule famille craignant Dieu. Plusieurs années avant l’exil de Caïn, deux catégories de gens s’élevèrent dans le monde : les Caïnites qui mirent sur pied une civilisation athée pénétrée de l’esprit de violence de Caïn (4 : 16-24), et les Séthites qui vivaient dans l’obéissance aux lois divines (4 : 25-26). Ces deux classes demeurèrent séparées pendant un temps, mais graduellement elles établirent entre elles des relations d’amitié et petit à petit, par mariages, les deux classes fusionnèrent et la crainte de Dieu disparut. A l’époque du déluge, il ne restait qu’une famille croyante, celle de Noé. L’Éternel décida que cette famille serait la souche d’une nouvelle humanité après avoir détruit l’ancienne.
Lisez Genèse 6 : 5, 6, 11, 13. Remarquez les deux mots qui peignent l’époque dans laquelle vivait Noé. Dans quelle mesure ces deux mots peuvent-ils aussi caractériser votre temps ? Soyez formel. Maintenant, comparez avec Matthieu 24 : 37; 2 Timothée 3 : 1-4.

Caractère de Noé.
Que dit-on au sujet du caractère de Noé dans les versets 8 et 9 ? y laisse-t-on entendre que Noé était vraiment parfait ou qu’il était simplement droit par rapport à l’époque où il vivait ?
Dieu nous juge-t-il tous par rapport à un mortel uniforme ou prend-il en considération notre époque, notre instruction, notre situation ou quelque autre facteur.
Par l’exemple de Noé, nous comprenons que nous pouvons vivre une vie droite devant Dieu au milieu d’un monde corrompu. On dit que certaines personnes marcheraient droit si quelqu’un les aidait ou si personne ne les entravait; on dit aussi que d’autres personnes font le bien dans tous les cas. Comme ce dernier groupe doit réjouir le coeur de Dieu ! Un motif supplémentaire pour lequel Dieu aimait Noé est suggéré dans Hébreux 11: 6-7. Noé montra aussi sa grande foi en Dieu dans le fait qu’il prêcha pendant 120 ans sans convertir une seule âme (Genèse 6: 3). Certains prédicateurs ne peuvent accepter de rester plus d’un an dans une église où ils n’ont eu aucun résultat. En outre, il montre une véritable foi en marchant de l’avant et en construisant un grand bateau sur une terre aride alors que le monde n’avait jamais rien vu qui ressemblât à un déluge, or, il agit ainsi uniquement parce que Dieu le lui avait dit. Certes, le peuple pensait que Noé était un bien brave homme, mais tout de même un peu faible d’esprit. Ce que Dieu pensait de lui était la seule chose qu’il prenait en considération.

2 – La décision de l’Éternel.

Envoyer un Déluge. Lisez les versets 6,13, 17. Quelques personnes ont l’audace de parler de la dureté de Dieu qui a traité si sévèrement l’humanité.
Le fait qu’Il ait averti Noé 120 ans d’avance et qu’Il lui ait permis pendant tout ce temps de prêcher la droiture (1 Pierre 3-20) indique sa répugnance à mettre fin à la race humaine. Mais pendant toute cette période, l’homme ne montra aucune disposition à la repentance. (2 Pierre 3-9) montre encore son désir de sauver tous les hommes. Toutefois, Dieu est aussi juste qu’Il est Amour et le moment vint où sa Sainteté doit être défendue. Dieu donna un moyen de salut, mais les hommes ne voulurent pas l’utiliser. Dieu ménage encore une porte de salut aujourd’hui. A travers la mort expiatoire de Jésus, Il a procuré aux hommes le moyen de se sauver de l’enfer. Si un homme refuse de saisir cette planche de salut il se dirige de lui-même vers l’enfer. (Voir 2 Pierre 3 : 3 à 10). De quelle sorte de jugement notre monde est-il menacé de

   

nos jours ? Les hommes y croient-ils ?

3 – La demande de l’Éternel.

Bâtir une Arche.
Ce bâtiment n’était en aucune façon un navire destiné à un voyage, mais une sorte de maison flottante, suffisante pour se préserver des eaux du déluge. On a estimé, qu’elle pouvait avoir environ 160 mètres de longueur et 27 mètres de largeur et que sa capacité pouvait être de 32.800 tonneaux.

Certaines personnes ont tourné en dérision l’idée qu’un bâtiment de ces dimensions ait pu recevoir autant d’animaux que le signalent les Écritures. Mais nous devons nous souvenir qu’à cette époque ancienne, il n’y avait pas autant de sortes d’animaux que de nos jours, il est cependant vrai que chaque animal fut créé par Dieu « selon son espèce », mais il est également vrai qu’au fur et à mesure que s’écoulent les siècles à l’intérieur d’une même espèce, se produisent des changements dans l’aspect extérieur. Parfois, à la faveur d’un croisement, naît une nouvelle race. Dieu nous dit que chaque sorte ou espèce d’animal fut sauvée. Un savant a calculé par les mathématiques quelle espace cela demandait et il en a conclu que la surface disponible suffisait amplement et qu’il y avait encore assez de place pour la réserve de nourriture.

Les conditions dans lesquelles vivait le monde à l’époque de Noé se répètent aujourd’hui et la menace de jugement qui était sur l’humanité de son temps est sur le monde de maintenant. Aussi, l’arche est-elle un symbole de notre époque.

Si vous voulez savoir où se trouve l’arche qui nous permettra de fuir le déluge de feu qui doit s’abattre sur la Terre et au sujet duquel vous avez déjà lu 2 Pierre 3 : 10, lisez. 1 Pierre 3-31. Le baptême est ici employé dans le sens le plus large, il faut, entendre par la grâce dans ce qu’elle a de plus complet et dont le baptême n’est que le symbole extérieur.

Noé et sa famille furent sauvés en entrant et en demeurant dans l’arche, nous sommes sauvés en croyant et en demeurant en Christ. De même que l’arche, le plan de salut semble être une folie pour le monde 1 Corinthiens 1: 21-23). S’il n’y avait qu’une seule porte à l’arche, il n’y à aussi qu’un seul chemin de salut (Actes 4: 12). Et comme dans le cas de l’arche, le plan de salut, est dédaigné de la grande multitude.

4 – L’Éternel détruit l’humanité corrompue

Preuves historiques.

(Lisez Genèse 7 : 11; 8 : 14). Des traces demeurées dans l’histoire et à la surface de la Terre confirment l’exactitude du récit biblique concernant le Déluge. Un grand savant a constaté que le souvenir du Déluge est transmis (dans toutes les branches de la famille. humaine à l’exception de la race noire. » On en trouve les traces dans les récits traditionnels des anciens Mexicains, des Esquimaux, des Hindous, des Malais, des Chinois, des Perses, des Chaldéens, des Égyptiens. Bien que ces récits aient subis, des modifications de génération en génération, ils sont tout de même le témoignage d’une catastrophe qui produisit une impression profonde dans la mémoire du genre humain.