Créer un compte | S'identifier
L’Effusion du Saint-Esprit
(Texte du cours : Actes 1 : 1 à 2 : 47)

ÉPOQUE : Pentecôte, dimanche, 50 jours après la Pâque. 30 ans ap J.C.
LIEU : Jérusalem.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : C’est par le baptême dans le Saint-Esprit que dans son Église, Dieu donne la puissance à ceux qui veulent le servir.

    TEXTE D’OR : « Dans les derniers jours, dit Dieu : je répandrai de mon Esprit sur toute chair. » Actes: 2, 17
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Actes 2 : 1-8, 12-16.
Mardi – Joël 2 : 21-32.
Mercredi – Jean 14 : 15-24.
    Jeudi – Jean 16 : 4-13.
Vendredi – Actes 1 : 1-11.
Samedi – Actes 2 : 22-26.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER

( Actes 2 : 1-8, 12-16 )

De nos jours, les Juifs célèbrent la fête de la Pentecôte comme la commémoration du jour où la loi fut donnée à Moïse ; certains vieux rabbins disent que c’est 50 jours après leur départ d’Égypte que la loi fut donnée aux israélites sur le Mont Sinaï. C’est 50 jours après l’immolation de l’agneau pascal que la puissance de Jéhovah descendit sur le Mont Sinaï au milieu des manifestations surnaturelles. Il en résulta l’apparition dans le monde d’une nouvelle nation, celle d’Israël, une nation de prêtres servant et adorant Dieu (Voir Exode 19). De même, 50 jours après l’accomplissement de l’œuvre expiatoire de Christ, agneau de Dieu, la puissance d’en haut descendit sur la chambre Haute, au milieu de manifestations surnaturelles (Actes 2). Il en résulta la naissance d’une nouvelle institution, l’Église de Jésus-Christ, une nation de prêtres spirituels. (1 Pierre 2 : 9); l’Israël de Dieu (Galates 6:16).

I– L’EXPERIENCE DE LA PENTECOTE

Nous pouvons distinguer trois phases dans la construction du tabernacle mosaïque :
1° La recherche et le rassemblement des matériaux .
2° Construction de l’édifice
3° C’est la partie la plus importante, sa consécration par la descente de la Gloire de Jéhovah.

Les disciples de Jésus représentent les matériaux humains de l’Église naissante pendant les jours d’attente, ils furent unis dans la prière et cette période correspond à la construction du tabernacle. Le jour de la Pentecôte, le nouvel édifice spirituel fut consacré par la descente du Saint. Esprit. Le Temple spirituel était donc complet (Éphésiens 2 : 20-22 - 1 Corinthiens 3 : 16) et prêt pour sa mission, trois manifestations miraculeuses montrent que cette Église était consacrée en vue d’une mission universelle.

Le vent. - Verset 2. - Le bruit du vent venant des cieux était la réponse aux prières qui montaient de la terre. (Comparer Luc 3 : 24 et Actes 2 : 1-4). Il est courant de considérer le vent, comme le symbole du Saint-Esprit (Ézéchiel 37 : 1-14; Jean 3 : 8). Pourquoi ? Parce que le vent arrive subitement, il secoue toute chose avec force, il purifie, il souffle et rafraîchit ; toutes ces actions sont l’image de l’effet du Saint-Esprit sur l’âme humaine. Le vent peut souffler doucement et être une source de santé ; il peut rafraîchir les fronts fiévreux, il peut purifier, rendre la vie, apporter la santé. Peut être la brise du soir murmuraitelle parmi les bosquets d’oliviers quand Jésus dit à Nicodème que l’Esprit était le vent vivifiant de Dieu qui portait l’âme vers la vie spirituelle et la santé. Nous ne voyons pas le vent, mais nous voyons les effets nous ne pouvons pas voir le Saint-Esprit, mais nous ressentons son influence bienfaisante jusque sur les fibres les plus profondes de notre âme.

Le saint Esprit peut venir comme un vent puissant. qui balaye tout devant lui. Aucun homme même le plus sage, n’aurait jamais prévu que les disciples, faibles comme ils l’étaient, auraient pu, après le départ de Jésus, continuer son œuvre avec un plein succès. Il n’y avait rien dans leur personnalité qui pouvait impressionner les foules. C’étaient des hommes comme les autres. Ils n’étaient pas orateurs et personne ne semblait prêter une grande attention à leur témoignage… Mais un grand changement survint après l’Ascension de Jésus. En quelques jours, les disciples devinrent un centre d’intérêt pour tout Jérusalem. Des foules se réunirent pour entendre de leur bouche comment Jésus avait été crucifié. Une grande intrépidité avait remplacé leur timidité, et leur crainte avait fait place à un courage sans limites. Pierre, qui avait reculé devant les questions d‘une servante d’auberge, jetait à la face de milliers d’auditeurs, leurs péchés et leurs fautes. Les disciples étaient maintenant capables, non seulement de convaincre le peuple, mais d’amener des milliers de personnes à la repentance immédiate, à demander le pardon de leur péchés et à devenir chrétiens.
Quelle était la source de cette nouvelle puissance ? Une seule réponse : le SAINT ESPRIT. L’Esprit peut venir comme un vent purifiant qui sépare le grain de la bale le faux du vrai.

   

Son titre même, le SAINTESPRIT indique quelle est sa principale mission: la sanctification, de la vie humaine ou le retour de la nature humaine vers sa ressemblance primitive avec son Créateur.

Le Feu. – Verset 3. – Le feu est un autre symbole spirituel de la présence de Dieu dans la manifestation de l’Esprit. (Comparer avec Ex. 3 : 1, 2) Pourquoi ? Parce que le feu figure la lumière que l’Esprit prodigue à notre compréhension, la réconfortante chaleur qu’il met dans nos cœurs, la flamme qui consume nos souillures, la rapidité avec laquelle se répand l’Évangile. Pourquoi « des langues semblables à des langues de feu » Pour montrer que le don de parler sous l’inspiration divine était accordée aux disciples (Voir Jacques 3 : 6). « Ce dont nous avons besoin, disait un chinois converti, ce sont des hommes au cœur bouillant, capables de nous parler de l’amour du Christ ».

Le parler en langues. – Versets 4 -11. – Notons la signification du parler en langues. 1) Il prouve que les disciples étaient sous l’influence d’une puissance surnaturelle. Comment pouvaient-ils savoir que cette inspiration était divine ? Voir verset 11, et comparer avec I Corinthiens 12 : 3 ; 1 Jean 4 : 2.
2) Il prouvait aux Juifs que l’Esprit de prophétie demeurait sur les disciples de Jésus. ( Comparer avec Nombres 11 : 24-29 et 1 Samuel 10 : 9-10; Joël 2 : 28 ; Actes 2: 16. )
3) Le fait de parler dans les différentes langues connues d’alors était le signe que le message inspiré, de l’Évangile était destiné au monde entier.

II – LE BESOIN DE LA PENTECOTE

Si on mesure l’importance d’une doctrine au nombre de fois qu’elle est mentionnée, nous pouvons affirmer que le Saint-Esprit occupe dans le Nouveau Testament une place de premier plan. Tous les livres du Nouveau Testament en parlent, sauf la seconde et la troisième épître de Jean, et chaque Évangile débute par la promesse d’une effusion de l’Esprit.
Une étude du Nouveau Testament et l’examen de l’histoire de l’Église primitive montrent clairement que dans l’église apostolique personne ne pouvait être considéré comme un disciple capable de « voler de ses propres ailes » s’il n’avait pas reçu le Saint-Esprit. L’une des accusations que lance Jude contre ceux qui enseignent l’erreur est résumée en ces mots « Ils n’ont pas l’Esprit » (Jude 19) Il n’y aucun doute au sujet de notre besoin capital, aucun doute en ce qui concerne la doctrine qui demande le plus d’études de compréhension, d’expériences, c’est la doctrine du Saint-Esprit. Pour les Chrétiens, l’expérience la plus importante est d’être rempli de l’Esprit.
Nous avons été remplis au cours d’une glorieuse expérience qui à été un tournant dans notre vie : le baptême dans le Saint-Esprit, mais Paul exhorte les chrétiens baptisés de l’Esprit, à être « remplis de l’Esprit », ce qui signifie littéralement « faites tout votre possible pour demeurer remplis de l’Esprit ». Les vases fêlés peuvent être réparés par la repentance et ils peuvent de nouveau être remplis et rester remplis par la prière et la lecture de la Parole de Dieu.

QUESTIONS

1 – Quelle relation y a-t-il entre la fête de la Pentecôte et la Pâque ?

2 – Comment la construction et la consécration du Tabernacle sont elles une figure de la Pentecôte ?

3 – Quelles sont les trois manifestations qui montrent que l’Église a été consacrée pour une mission universelle ?

4 – Pourquoi considère-t-on le vent comme un symbole du Saint-Esprit ?

5 – Pourquoi considère-t-on le feu comme un symbole du Saint-Esprit ?

6 – Que prouva le parler en langues ?

7 – Quel est aujourd’hui le plus grand besoin de l’Eglise ?