Créer un compte | S'identifier
Christ acclamé comme Roi
(Texte du cours :Matthieu 21 : 1-32)

EPOQUE : 30 après J. C. LIEU : Jérusalem, Béthanie, Bethphagé, ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Christ est le Roi légitime de nos vies et de ce monde.

    TEXTE D’OR : “Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur” (Matthieu 21:9)
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi - Matthieu 21: 1-11; 12-17.
Mardi
- Esaïe 9 : 1-7.
Mercredi
– Psaumes 72 : 1-19.
    Jeudi – Esaïe 2 : 1-4.
Vendredi
– Matthieu 25 : 31-46.
Samedi
– Esaïe 11 : 1-10.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER (Matthieu 21 : 1-11 ; 12-17)

UN TRIOMPHE TARDIF
Jusqu’à cette époque, il n’y eut à travers la nation, aucune proclamation de la royauté de Christ. Et, en fait, il s’est effacé quand le peuple essaya de le faire accéder de force au trône; et, quand Pierre eut confessé qu’il était vraiment « le Christ, le Fils, du Dieu vivant », Il avait interdit aux disciples de déclarer publiquement qu’il était le Roi d’Israël attendu depuis si longtemps (Matt. 16 : 20). Pourquoi cela ? A cause de la fausse conception qu’avait le peuple de la nature de son Royaume; proclamer publiquement qu’il était le Messie aurait été le signal de la rébellion contre Rome et la révolte se serait terminée par, un sanglant massacre et par l’arrestation de Christ comme agitateur politique. Mais le moment était venu pour le Seigneur Jésus d’entrer comme Roi dans la capitale afin que la prophétie ait son accomplissement (Zacharie 9 : 9) et afin que le peuple ne puisse pas dire : « Il ne fut jamais proclamé Roi ». A cette époque, des troubles n’étaient plus à craindre car Christ arrivait au terme de son ministère et d’autre part, les Juifs et les Romains savaient maintenant qu’il n’était plus un rebelle, mais plutôt le chef d’un royaume spirituel. (Voir Jean 18 : 33-37).

LES ENVOYÉS ROYAUX
Quand le Seigneur fut près de Jérusalem il envoya deux de ses disciples lui préparer l’âne qui le porterait dans la ville. Ces envoyés mettent sous nos yeux les leçons suivantes : Christ confie à ceux qui le suivent le soin de préparer la voie de Son triomphe.

1) Tout chrétien qui obéit loyalement à Jésus et travaille pour lui selon ses aptitudes et ses possibilités, prend part à la préparation du triomphe de Christ dans la vie des hommes.
2) Les choses les plus humbles sont capables de glorifier le Seigneur. Ici, un ânon de peu de valeur fut utilisé pour porter le Seigneur à travers les rues de Jérusalem, il se peut que nous n’ayons ni beauté, ni éducation, mais nous pouvons toujours porter le Seigneur Jésus dans nos cœurs.

UN ROI CHEVAUCHANT VERS SA MORT
Si nous pouvons imaginer un jeune homme, qui a la certitude qu’il sera tué quelques jours après son mariage et qui procède quand même avec calme et bonne humeur aux préparatifs de la cérémonie, alors, nous aurons une illustration de la situation de Christ à ce moment là.

1) Pour l’instant, il se tenait sur la montagne des Oliviers, plus tard, il sera sur le mont Golgotha.
2) A son entrée dans Jérusalem, il va être escorté de ses amis et salué par les cris de la foule; plus tard, il sera jeté hors de la cité, entouré d’ennemis, conduit par ses bourreaux.
3) Bientôt la multitude va lui faire un magnifique accueil et peu après elle crachera sur lui.
4) Dans les rues, on va étendre des vêtements sur son passage et par la suite, il sera dépouillé des siens.
5) A son arrivée, la foule jettera sous ses pas des rameaux et des fleurs et quelques temps après il sera couronné d’épines.
6) Pendant un court laps de temps, il s’avancera comme un roi, et plus tard on le forcera à porter une croix.
7) Bientôt Zacharie 9 : 9 verra son accomplissement mais peu après Esaïe 53 sera accompli aussi...
8) Il va être salué comme le Roi d’Israël et peu de jours agrès il sera crucifié comme faux prophète.
Et tout cela, il le savait d’avance.
Comment alors expliquer son calme et ses actes mûrement pesés. C’est parce qu’il, savait qu’il agissait selon la volonté de Dieu que le programme divin s’est réalisé, il savait que sa mort allait être le marchepied d’un trône universel d’où il règnerait sur des millions de coeurs.

LE MANQUE DE PROFONDEUR DE L’ENTHOUSIASME
POPULAIRE

« Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » Christ ne s’oppose pas à l’enthousiasme populaire, car il savait que le peuple était dans la vérité en reconnaissant sa royauté. Mais il savait qu’on ne peut accorder aucun crédit à une démonstration populaire; une telle manifestation va toujours aux extrêmes, rassemblant des gens qui crient et acclament sans trop savoir ce qu’ils disent ou ce qu’ils font, Il savait qu’une partie de cette foule, excitée par la pensée qu’elle aura été déçue, criera plus tard « Crucifié le ».

   

Comparez avec Actes 14 : 11-13, 19-20; c’est pour cette raison qu’il pleura sur la ville qui, pour avoir rejeté son titre, devra quelques années après, subir le châtiment divin (Luc 19: 41-44).
Nombreux sont aujourd’hui les gens qui acclament Christ comme Roi; mais, comme le disait un prédicateur : « Il est très facile d’impressionner l’homme de la rue avec l’effigie du Roi divin, pour le monde, il n’est pas difficile d’ôter son chapeau devant le succès. Mais notre mission n’est pas d’impressionner les hommes; elle consiste à les convaincre du puissant pouvoir rédempteur de la Croix. Nous ne cherchons pas à faire ôter les chapeaux ; nous cherchons à faire ployer les genoux. »

LE PRINCE DE PAIX
Christ, n’entre pas dans la cité chevauchant un fringant cheval, tel un roi guerrier, mais il y entra en chef pacifique monté sur un âne. Cette entrée était en harmonie avec son oeuvre accomplie humblement et avec abnégation. Quel contraste avec la triomphale entrée de certains généraux romains qui avaient derrière eux une traînée de sang, des foyers détruits, des terres ravagées, l’oppression, d’exactions. Mais derrière l’accueil triomphal de Christ, il y avait la guérison d’âmes désespérées, de coeurs brisés, de corps malades, quand il cite Zacharie 9 : 9, Il veut dire qu’ « un Roi qui vient de cette façon ne sera jamais oppresseur ».
Lors de sa seconde venue, le Christ qui a su s’abaisser viendra monté sur un cheval pour punir ceux qui ont ôté la paix de la terre (Apocalypse 19 : 11-16). Alors viendra l’âge d’or de la paix (Es. 11: 1-9).
Un grand écrivain humoriste, Marc Twain exposait un jour sa conception du roi idéal et parfait. Premièrement, il lui faudrait un pouvoir illimité; deuxièmement, pour user justement de ce pouvoir, il faudrait qu’il ait un caractère et une moralité parfaits; troisièmement, afin que les bienfaits de son règne puissent être durables, il faudrait qu’il vive éternellement. Eh bien, Christ est ce Roi.

SALUT A NOTRE ROI
Christ est roi aujourd’hui. Qui est vraiment roi ? Est-ce celui qui contrôle ses sujets par la force des armes ou celui qui a su gagner leur affection ? C’est évidemment le second car il a gagné l’amour de millions de coeurs: Il est, le véritable roi de ceux qui lui permettent de diriger leur vie et qui le reconnaissent comme leur Seigneur, en faisant de ses lois le guide unique de leur conduite. Au moment où le Christ approchait de la ville, les disciples commencèrent à glorifier Dieu pour les oeuvres merveilleuses du roi. Constatez les résultats : tous les habitants étaient émus et demandaient « qui est celui-ci ? » Quand la puissance de Christ remue triomphalement toute une ville et quand, dans le groupe des chrétiens, « il est le roi, l’objet de son allégresse » (Nombres 23 : 21), le peuple ému demande « que signifie cela ? » Il faut une église enthousiaste et vivante pour que la masse frappée d’étonnement puisse la remarquer. Par conséquent, une campagne de réveil doit avoir pour premier but de remuer l’Église, car si l’Église marche de l’avant, les inconvertis se réveilleront aussi.

QUESTIONS

1 - Pourquoi Jésus tarda-t-il de proclamer sa royauté ?

2 - Pourquoi était-il nécessaire qu’il se présenta, lui même comme Roi ?

3 - Comment expliquez-vous que Jésus ait pu préparer calmement son triomphe, alors qu’il savait qu’il serait crucifié quelques jours après ?

4 - L’enthousiasme du peuple était-il vraiment profond ?

3 - Quel détail montre que Jésus n’entrait pas à Jérusalem comme un roi conquérant ?

6 - Dans quel sens Christ est-il roi de nos jours ?

7- Quel effet produisirent les vivats sur peuple de Jérusalem ?