Créer un compte | S'identifier
Le jeune homme riche
(Texte du cours :Matthieu 19 : 16-30)

EPOQUE : 30 ans après J. C.
LIEU : Pérée.
ENSEIGNEMENT PRATIQUE : Ceux qui désirent suivre Jésus doivent tout abandonner; c’est à ce prix qu’ils pourront marcher avec lui.

    TEXTE D’OR : “Quiconque d’entre nous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple ” (Luc 14:33).
LECTURES PERSONNELLES DE LA SEMAINE
Lundi – Matthieu 19:16-30.
Mardi – Marc 10:17-27.
Mercredi – Luc 18:18-27.
    Jeudi – Philippiens 3 : 1-14.
Vendredi – Luc 14 : 25,33.
Samedi – Matthieu 16 : 21-28.
 
TEXTE BIBLIQUE A ETUDIER
(Matthieu 19:16-30 ; Marc 10:17-27)

Dans cette étude nous examinerons le cas d’un jeune homme qui voulait être au clair au sujet de la plus élevée des richesses spirituelles: la Vie Éternelle. L’attitude de Christ envers lui sera une excellente leçon sur la consécration et une illustration des qualités que le Seigneur réclame de ses disciples.

I – LA QUESTION
(Matthieu 19:16).

“Bon Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la Vie Éternelle ?” L’auteur de cette question était un jeune homme riche, haut placé dans l’échelle sociale, d’une moralité parfaite; son attitude sérieuse et respectueuse le rendait fort sympathique et bien qu’il fût jeune, c’était un chef dans la synagogue. Que révèle sa question ?

A) Une légitime curiosité – Pendant des milliers d’années, des penseurs ont médité sur cette question : “Quel est le plus grand des biens ?” C’est un point important, car si nous pouvons savoir quel est le but le plus important de notre vie, nous pourrons chercher à l’atteindre et nous assurer ainsi un réel bonheur. Ce jeune maître avait justement conclu que la vie éternelle était le bien suprême.

B) Un besoin spirituel – C’était un jeune homme riche qui avait posé cette question, mais en fait, il était pauvre. Les riches, si nous prenons ce mot dans le sens d’hommes pleinement satisfaits ne venaient pas vers Christ. “Il a renvoyé les riches à vide” (Luc 1:53). S’ils ont été renvoyés à vide”, c’est parce qu’ils étaient pleins d’eux mêmes. Le fait que ce riche soit allé au devant de Christ indique qu’il avait conscience de sa pauvreté spirituelle. En dépit de tous ses biens et de ses connaissances, il lui manquait la vie. C’est ainsi, qu’un jour, dans la rue, un homme disait à un ami en parlant d’un passant qu’il connaissait : “Ce monsieur n’a pour tout bien que douze millions de francs, Pauvre riche !”

C) Une fausse conception
– Remarquons l’erreur contenue dans cette phrase : “Que puis-je faire de bon.. ?
1. - Sa question prouve qu’il suppose que la vie éternelle est une commodité qui peut s’acquérir par de bonnes œuvres. C’est comme s’il avait demandé : “Quelle prime doisje payer pour obtenir une police d’assurance sur la vie de 300.000 fr ?” - Mais il lui restait à apprendre que la Vie Éternelle est un don de Dieu (Romains 6:23). La question à poser n’était pas : “Que dois-je faire ?” mais plutôt “Quelles qualités sont nécessaires pour obtenir la Vie Eternelle ?” (Comparer avec Jean 17:3).
2. - Sa question laisse supposer qu’il était en son pouvoir de faire quelque chose pour parvenir à la vie spirituelle, Mais son refus d’accepter les conditions de Christ prouve qu’il n’avait pas ce pouvoir. “Sans moi vous ne pouvez rien”

II – LA RÉPONSE (Matt.19:17-19.)

Elle constitue :

A) Une rectification – “Pourquoi m’appelles-tu bon ? Il n’y a de bon que Dieu seul” C’était là un reproche destiné aux Juifs qui allaient presque jusqu’à adorer leurs rabbins (Malt. 25:5-14). Ces paroles cependant semblent ôter à Christ son caractère divin. Mais il faut bien remarquer que le jeune homme (qui ignore tout de la divinité de Jésus) s’adresse simplement à Christ, comme à un maître humain: Il emploie des mots qui laissent entendre que pour lui, Jésus n’est autre chose qu’un homme, mais qu’il est suffisamment “bon pour mériter la vie éternelle”. Le Seigneur voulait lui apprendre qu’aucun homme n’est assez bon pour mériter la vie éternelle. Si vous travaillez pour le Seigneur comment répondriez-vous à la question suivante : “Vous qui êtes le plus droit et le plus juste des évangélistes, dites moi quelles actions droites et justes je pourrais faire pour être sauvé (Voir Actes 3:12, 13 ; 14 : 15 ; Ap. 22:1, 9). Si le Christ avait été qualifié de “Bon” par quelqu’un qui l’aurait reconnu comme le Fils de Dieu, II aurait accepté l’épithète, (Voir Jean 10:2)

B) Un conseil – “Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements”. Pourquoi Christ renvoya-t-il cet homme vers la Loi ?
1. – Parce qu’à cette époque, la Loi indiquait la seule ligne de conduite convenable. Quand il entrait en rapport avec des Juifs, le Seigneur la prenait toujours comme base.
2. – Pour l’émouvoir et l’amener à avouer ses besoins spirituels. Le jeune homme alors aurait pu répondre : “J’ai déjà observé ces choses et je ne suis pas encore satisfait. Que dois-je faire de Plus ?”
3. – pour le préparer à saisir la signification la plus profonde de la Loi et c’est pourquoi le Seigneur lui recommanda d’accomplir une action qui prouverait son parfait amour pour Dieu et pour les hommes. Comparez les versets 19 et 21. Remarquez comment. Christ mettait à l’épreuve ceux qui affirmaient avec force qu’ils observaient la Loi de Moïse (Matt. 5:20-30).

III – L’EPREUVE (Matt, 19:20,21).

A) Le jeune homme professe une vie morale élevée - “J’ai observé toutes ces choses depuis ma jeunesse, que me manque-t-il encore?” En fait, la vie de ce jeune homme était en accord avec la morale. Nous ne devons pas mépriser la morale qui est bonne en elle-même.

   

Toutefois, elle ne sera jamais suffisamment élevée pour assurer le salut de l’homme. Si une personne qui vous doit 20.000 francs vous en offrait 10.000 en paiement définitif, vous diriez : “Mon ami, votre argent est bon, mais la somme est insuffisante pour régler votre dette.” Quelle est donc la différence entre un homme moral et un véritable chrétien ? Le moraliste se préoccupe surtout des actes de la vie, le chrétien considère la disposition du cœur. Pour le premier, son but moral est une éducation soignée et des manières extérieures agréables; le second choisit délibérément une façon de vivre en harmonie avec les voies de Dieu, même si ces voies sont en contradiction avec ses propres désirs. L’homme moral prend souvent ses règles de vie dans la société, le chrétien les tire de la Parole de Dieu. Le premier est souvent content de luimême, Le chrétien s’efforce continuellement de s’élever vers un plan plus élevé.

B) Christ donne des directives pour une vie plus élevée – “Si tu veux être parfait va, vends ce que tu possèdes, donne le aux pauvres.” Le Seigneur Jésus n’enseigne pas là que l’abandon des richesses est nécessaire pour obtenir la vie éternelle Voyez 1 Cor 13:3. Il ne donne pas non plus à entendre que ses disciples doivent vendre leurs biens et les donner aux pauvres. Voyez en effet Luc 8:3, Mais dans la phrase citée plus haut, le grand Médecin spirituel met son doigt sur le mal qui empêche ce jeune homme riche de le suivre sans restriction: la cupidité. En tant que chirurgien spirituel, Il lui prescrit une opération douloureuse: l’amputation de ses richesses. Comme ce jeune homme connaissait peu son propre cœur ! (Jérémie 17:9).

C) Christ promet une riche récompense – “Tu auras un trésor dans le ciel”, Quand le dentiste a nettoyé la cavité d’une dent, il ne la laisse pas vide, mais il la bouche avec de l’or, de l’argent ou du ciment. Après avoir recommandé la suppression des richesses terrestres du jeune homme, le Seigneur Jésus promet de combler le vide avec des trésors célestes. Jésus ne nous dépouille pas, et s’il nous demande d’abandonner une chose à laquelle nous pouvons légitimement tenir, nous pouvons être sûrs que c’est parce qu’il a quelque chose de meilleur pour nous.

IV– LA FAILLITE (Matt, 19:22)

“ Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens” En réalité, c’étaient ses grands biens qui le possédaient et il le savait. Il y avait quelque chose qu’il aimait avant Christ. Dans son cas, les grands biens sont des choses matérielles pour d’autres, ce sont leurs péchés qui les étreignent. “Il s’en alla”… départ tragique! Aucun de ceux qui, délibérément, s’éloignent de Dieu, ne marche sur une bonne voie et ne se dirige vers un bon but. où va t-il ? En arrière, vers son ancienne vie ? Mais, elle ne l’avait pas satisfait ! Nous ne savons pas ce qu’il advint de ce jeune homme, mais espérons qu’il finit par dire, comme Pierre : “A qui irions-nous ? Tu as les parole: de la vie Éternelle “ (Jean 6:68).

V – L’AVERTISSEMENT (Matt, 19:23-26),

A) Triste commentaire – “Un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux”. La comparaison avec le chameau et l’aiguille était un proverbe alors en usage ; il illustrait une action humainement impossible. Les disciples étaient stupéfaits; ils avaient tellement pensé aux avantages de la fortune et si peu à ses dangers qu’ils considéraient le riche comme étant béni du ciel et c’était là l’opinion de beaucoup de Juifs. Mais le Seigneur leur expliquait que les richesses constituent un danger spirituel, car les hommes sont disposés à faire de leur argent une idole et à faire passer la prospérité matérielle avant la richesse morale et spirituelle.

B) Un espoir encourageant – Quand les disciples demandèrent : “Qui peut donc être sauver ?”, le Seigneur déclara “aux hommes cela est impossible, mais à Dieu, tout est possible” Dieu a le pouvoir de délivrer l’homme de l’amour de l’argent. – (Voyez par exemple Luc 19:1-8 ; Actes 4:34-37).

QUESTIONS

1. — Pourquoi la question du jeune homme était-elle si importante ?

2. — Dans quel sens ce jeune homme riche était-il pauvre ?

4. — Pourquoi Jésus rejeta-t-il l’épithète de bon ?
5. — Pourquoi Jésus renvoya-t-il ce jeune homme au texte
de la LOI ?
6. — Quelle différence y a t-il entre un chrétien et un
homme moral ?
7. — Jésus veut-il dire que les riches devraient vendre
leurs biens et les distribuer aux pauvres ?
8. — Quelle récompense Jésus promet-il ceux qui abandonnent
leurs richesses terrestres ?
9. — Quelle décision prit ce jeune homme ?
10. — Pourquoi Jésus dit il qu’il est difficile à un riche
d’entrer dans le Royaume des Cieux ?